Version imprimable de cet article

CESC sur la presqu’île : bientôt un souvenir ? !....

14 juin 2017, par PJ

hier a eu lieu à Grenoble l’audience concernant le recours contre l’arrêté de la déclaration d’utilité publique déposé par la Frapna, LAE et les Amis de la Terre.

Plusieurs d’entre nous avaient tenu à être présents pour ce moment important de notre combat et soutenir notre avocat Maître Cofflard.

Même si nous ne pouvons présager de la décision des juges, je ne résiste pas au plaisir de vous dire que les conclusions du rapporteur public allaient dans notre sens c’est à dire à l’annulation de l’arrêté de DUP. Le principal motif : il ne s’agit pas d’une extension limitée de l’urbanisation.

Les avocats de la partie adverse ont défendu que la presqu’île était un espace urbanisé et que nous n’avions pas d’intérêt pour agir car il n’y avait pas d’enjeu environnemental ...

Notre avocat a mis en évidence le non respect des décisions juridiques par la C2A qui continue d’affirmer que la loi littoral est respectée (malgré plusieurs jugements) et qui a conclu une vente amiable le 15 décembre au mépris de la décision judiciaire du 1er décembre qui suspendait le projet.

Attendons maintenant la décision…

Vous vous souvenez de ce fameux samedi où nous vous avions donné rendez-vous pour faire une photo souvenir devant la villa Abeille et où il tombait des cordes ?

Vous pensiez peut-être que c’était annulé en raison du temps ….

Et bien nous étions là et la majeure partie du groupe « terrain » aussi (voir pièces jointes ci dessous)

Vous ne le saviez pas que rien ne nous arrête ?

Portfolio