Version imprimable de cet article

La vérité sur le tunnel sous le Semnoz

7 juin 2016, par BdH

Depuis des années, le Conseil Départemental de la Haute-Savoie (CD74) et la Communauté de l’agglomération d’Annecy (C2A) commandent des études qui montrent les nombreux effets négatifs qu’aurait un tunnel sous le Semnoz entre Annecy et Sevrier : sur le trafic routier, la pollution et donc la santé, les finances publiques. Aujourd’hui, pourtant, les élus en fonction relancent le projet et votent des budgets d’investissements.

Des projets se préparent au niveau des transports sur la rive ouest de notre lac : tunnel sous le Semnoz entre Annecy Vovray et Sevrier Riant-Port, nouveau bus abusivement appelé « à haut niveau de service » (BHNS). Ces projets, s’ils se réalisaient, influeraient sur notre vie quotidienne pendant des décennies.
Selon la dernière étude commandée par le Conseil Départemental et la C2A (BG Ingénieurs, 2015) : à l’horizon 2030 et en heure de pointe du matin, le projet tunnel+BHNS provoquerait une augmentation moyenne du trafic sur la rive ouest de +50%. Cette augmentation moyenne se déclinerait ainsi :

Tronçon Direction Hypothèse basse Hypothèse haute
St Jorioz - Sevrier Vers Annecy + 32% + 43%
Duingt - St Jorioz Vers Annecy + 56% + 75%

Cette étude, comme les précédentes, montre que ce tunnel à plus de 225 millions d’euros aux frais du contribuable serait un véritable ASPIRATEUR À VOITURES vers la rive ouest du lac, provoquant sur l’ensemble de cette rive au sud de Sevrier Riant-Port une augmentation considérable du trafic, des embouteillages, de la pollution et des émissions de gaz à effet de serre.

Rappelons qu’Annecy a été classée 2e ville la plus polluée de France par l’OMS et qu’elle est la ville la plus polluée de Rhône-Alpes aux particules fines cancérigènes PM2,5 (source : Air Rhône-Alpes). Dans l’agglomération annécienne, cette pollution fait perdre 11 mois d’espérance de vie aux habitants et 70 décès par an lui sont attribués (source : InVS). Ceux qui habitent près d’un axe routier à grand trafic comme la RD1508 sont encore plus exposés.

Seul un Transport en Commun en Site Propre (TCSP) intégral (sur voie dédiée), suffisamment attractif (ponctualité, rapidité, fréquence, amplitude horaire, sécurité, confort, intermodalité avec transports "doux" tel le vélo) permettra de réduire les embouteillages et la pollution.

Si vous souhaitez des informations plus détaillées sur le sujet vous pouvez trouver dans la pièce jointe en fin d’article des précisions sur les trois études commandées par le CD74 et la C2A qui déconseillent le tunnel sous le Semnoz.
Enfin, pour mieux comprendre la notion de "trafic induit" par une nouvelle voie routière, et plein d’autres choses, vous pouvez consulter le "Vrai ou Faux" des transports et de la qualité de l’air dans le bassin annécien sur le site du collectif "Grenelle" en cliquant ici : Vrai ou Faux ?