Version imprimable de cet article

Revue de presse et d’actualité sur les hydrocarbures non-conventionnels du 1 au 15 Août 2016

19 août 2016, par PF

De : lmoccozet@gmail.com
A diffuser librement et largement…

2 Août
« JE NE COMPRENDS PAS que Vermilion Moraine puisse forer à plus de 3 000 m de profondeur pour exploiter du gaz de schiste pour son projet mené à Rozoy-Bellevalle, près de Château-Thierry (Aisne) grâce à une seule déclaration de juillet 2010 valant décision implicite », dit Olivier Gourninot, le juriste de France Nature Environnement.
http://www.leparisien.fr/informations/gaz-de-schiste-forage-conteste-02-08-2016-6009697.php

3 Août
Il n’y aura pas de forage minier sur le territoire de la commune de Rozoy Bellevalle dans le sud de l’Aisne. Les opposants à l’ouverture de ce chantier ont eu gain de cause, après 5 ans de combat. La société qui avait les droits d’exploitation s’est totalement désengagée du projet mettant ainsi un terme à la possibilité d’exploiter un jour du gaz de schiste dans le secteur. Elle avance que les gisements seraient finalement trop petits pour être rentables.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/aisne/gaz-de-schiste-il-n-y-aura-pas-de-forage-rozoy-bellevalle-dans-l-aisne-1059401.html

Le projet avance et prend de l’ampleur : pour les 19, 20 et 21 août, le collectif Douar Didoull met sur pied un ambitieux Festival des luttes. Un grand rassemblement festif, très ouvert, où le but sera « d’informer le maximum de gens » et de faire le lien avec de nombreux mouvements de lutte contre divers projets. Au final, énormément de groupes et d’associations ont souhaité venir partager et témoigner sur leurs luttes : les mines, le nucléaire, l’extraction de sable ou de gaz de schiste, Notre-Dame-des-Landes ou le Traité transatlantique.
http://www.ouest-france.fr/bretagne/plougonver-22810/plougonver-pour-dire-non-au-projet-minier-une-grande-fete-4400616

5 Août
Une filiale d’ExxonMobil va verser une amende de 400.000$ pour mettre fin à un procès dans lequel elle est accusée d’avoir intentionnellement et illégalement pollué un affluent de la rivière Susquehanna avec des eaux usées de fracturation de gaz de schiste. Selon la loi en vigueur, les entreprises doivent entreposer les eaux usées dans des conteneurs. Le déversement a été découvert par un inspecteur qui a remarqué qu’une vanne avait été enlevée sur plusieurs réservoirs de stockage, permettant aux eaux usées de tuer la végétation en se déversant dans un petit cours d’eau.
http://www.mcall.com/news/nationworld/pennsylvania/mc-pa-kane-fracking-company-pays-fine-20160804-story.html

7 Août
Royaume-Uni : Theresa May favorable au gaz de schiste. Pour faire taire les opposants locaux à l’extraction du gaz de schiste, le Royaume-Uni consentira de fortes indemnités aux communes et contribuables. le nouveau gouvernement veut contrer l’opposition des habitants en leur accordant de fortes indemnités. Dès la formation de son gouvernement, Theresa May a supprimé le ministère dévolu à la préservation de l’environnement et au changement climatique. Ce lundi, le gouvernement britannique devrait dévoiler les détails d’un vaste plan d’indemnisation pour les zones de future extraction de gaz de schiste. Cela pourrait représenter en moyenne une somme rondelette de 13 000 livres par foyer (et jusqu’à 65 000 dans les localités très peu peuplées) pour les communes. Le but est bien évidemment d’influer sur les maires réticents, qui pourraient craindre pour leur réélection s’ils refusaient cette manne inattendue. Selon les nouvelles modalités envisagées, une partie de ces sommes pourraient être directement versée aux habitants.
http://fr.blastingnews.com/economie/2016/08/royaume-uni-theresa-may-favorable-au-gaz-de-schiste-001055351.html

8 Août
En Tunisie, alors que le pays vit au rythme de pénuries et de coupures d’eau potable, le gouvernement s’apprête à autoriser l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste, une activité fortement consommatrice d’eaux douces. Combien faut-il d’eau douce pour un seul puits de gaz de schiste ? « Environ 15.000 mètres cubes. Ceci équivaut à la consommation pendant deux ans de 100 familles résidant dans un quartier populaire de Tunis. C’est aussi le volume qu’il faut à un paysan pour irriguer un champ de blé de 5 hectares », répond Sabria Barka, spécialiste en toxicologie et en pollution des milieux aquatiques. D’un autre côté, l’universitaire et secrétaire générale de l’association Eco-Conscience, tient à préciser que la Tunisie a dépassé le stade du stress hydrique pour s’enfoncer dans la pénurie. Avec un approvisionnement de pas plus de 430 mètres cubes d’eau par an et par habitant, le pays est bel et bien dans la pénurie, largement en dessous du seuil, situé à 1000 mètres cubes. « Comment peut-on mobiliser les ressources du pays, alors que l’eau ne cesse de se raréfier, comment peut-on compromettre la sécurité et la souveraineté alimentaire du pays ? »
http://nawaat.org/portail/2016/08/08/eau-secheresse-coupures-penuerie-en-attendant-le-gaz-de-schiste/

9 Août
Un nouveau volet du traité de libre échange entre les Etats-Unis et l’UE s’est ouvert sur la question de l’énergie. En l’état des négociations, ces nouvelles dispositions ne sont pas compatibles avec les engagements de l’UE en faveur du climat. Importer du gaz américain revient à favoriser le gaz de schiste. En s’approvisionnant en gaz naturel depuis les Etats-Unis, l’UE favoriserait ainsi l’extraction de gaz de schiste, extrêmement émettrice en gaz à effet de serre. Un résultat en contradiction flagrante avec les objectifs de l’accord de Paris. Dans cet accord, l’UE s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 80% par rapport à 1990. Elle a également annoncé une baisse de 40% de ses émissions de CO2 d’ici à 2030. Or le Tafta interdit de discriminer, sur les marchés, les fournisseurs ou le type d’énergies échangées. De fait, l’UE interdirait ainsi aux Etats-membres de promouvoir à l’intérieur de leurs frontières les énergies renouvelables, plutôt que les énergies fossiles. Autrement dit, la promesse de parvenir à maintenir l’augmentation du réchauffement climatique à 2°C, voire 1,5°C, aurait du plomb dans l’aile. Pour l’heure, les dirigeants européens ne semblent pas s’en émouvoir outre mesure.

10 Août
Les toutes premières livraisons du gaz de schiste américain viennent d’arriver sur à Dubaï et au Koweït. Une première qui traduit une profonde révolution dans le marché mondial. Le Moyen-Orient a beau être un bassin fertile pour l’exploitation du gaz naturel, tous les pays producteurs n’ont pas nécessairement les ressources financières pour l’exploiter. Une situation qui couplée à une demande en constante augmentation a nécessité d’avoir recours à un fournisseur externe. Et ce sont les Etats-Unis qui viennent de bénéficier de cette situation aussi cocasse qu’inédite : le GNL issus du gaz de schiste des sous-sols US va donc circuler dans le réseau de gaz de pays tels que le Koweït ou encore Dubaï. Une première qui selon les spécialistes marquent une profonde rupture avec le schéma traditionnel. Une première qui fera entrer le marché mondial du gaz naturel dans une nouvelle ère car le Moyen-Orient est et sera dans les prochaines décennies un marché des plus porteurs pour les plus grands producteurs de gaz.
http://www.legazdeschiste.fr/exploitation-en-amerique-du-nord/10082016,le-gaz-de-schiste-us-debarque-au-moyen-orient,1293.html

1 Août
Pour ou contre le gaz de schiste, le Colorado va voter. Les opposants à la fracturation hydraulique de cet Etat ont obtenu les 98.500 signatures nécessaires pour que la limitation de l’extraction de gaz de schiste fasse l’objet de référendums lors de l’élection présidentielle du 8 novembre prochain. L’initiative 75 propose que les autorisations d’exploitation du sous-sol ne dépendent plus des services administratifs de l’Etat mais des collectivités locales concernées par l’installation de puits d’extraction. La proposition 78 est encore plus radicale. Elle propose qu’aucun puits ne puisse être foré à moins de 750 mètres d’une habitation, d’un espace public ou du cours d’une rivière ou d’une rive d’un lac.
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pollution/20160810.OBS6113/pour-ou-contre-le-gaz-de-schiste-le-colorado-va-voter.html

Gaz de schiste… plein gaz en Grande Bretagne ! Elle vient de mettre en place les institutions permettant l’exploitation du gaz de schiste à grande échelle. La nouvelle Première ministre britannique est particulièrement favorable à l’exploitation du gaz de schiste, quand David Cameron était plus prudent sur la question : "Le plan de Theresa May de distribuer plus de £ 10 000 (soit 13 000 €) à chaque foyer proche d’un puit de gaz de schiste est une idée géniale. Il permet de résoudre la grave crise énergétique du pays, couper l’herbe sous les pieds des éco-anarchistes et nous dégager des négociations avec la Chine relative à l’énergie nucléaire. Ces subventions aux riverains sont déjà qualifiée de pots de vins mais ce sont des pots de vins efficaces qui procurent un intérêt immédiat et tangible à tous ceux qui vivent au-dessus ou à proximité des camps de gaz , un avantage bienvenu pour les régions pauvres du nord-ouest et pour l’ensemble de l’économie britannique".
http://www.atlantico.fr/decryptage/gaz-schiste-plein-gaz-en-grande-bretagne-max-falque-2790585.html

Suivez et retrouvez l’actualité du collectif et des gaz de schiste
sur notre page Facebook publique à :
https://www.facebook.com/ngds74/
ou sur Twitter à
https://twitter.com/ngds_psa
— 
Laurent Moccozet // lmoccozet@gmail.com
— La Biollaz // 74250 St-Jean de Tholome —