Version imprimable de cet article

Samedi 17 juin : Annecy Alerte Air pollué

8 juin 2017, par PJ

La semaine prochaine du 12 au 17 juin aura lieu le festival international du film d’animation et provenant du monde entier, des milliers de spectateurs arpenteront les rues d’Annecy,.

Annecy Alerte Air Pollué, aurait pu être le titre d’un film d’animation où virevolteraient une multitude de poussières fines multicolores mais ce n’est hélas pas du cinéma…https://grenelleannecy.net/2017/05/27/video-etat-des-lieux-sur-la-pollution-et-les-transports-du-bassin-annecien/

Si comme nous, vous vous sentez concernés par la mauvaise qualité de l’air et l’urgence d’agir,
portez un masque antipollution (une écharpe légère peut faire l’affaire) SAMEDI 17 JUIN APRES MIDI quand vous serez en ville ou au bord du lac en marque de soutien (et de prévention aussi).

Si vous n’en avez pas, nous pourrons vous en donner un : nous serons disséminés un peu partout et vous nous reconnaîtrez ! Faites un selfie, et envoyez le à notre page facebook ou à contact@amisdelaterre74.org

L’air, il en est question aussi avec l’événement Sosh Big Air http://soshbigair.com/dont il est prévu l’édition 2017 sur le Pâquier !
Un peu de vocabulaire : « Un big air est une structure de neige utilisée pour le ski freestyle ou le snowboard. Il s’agit d’un tremplin permettant d’effectuer des figures en l’air. »

Une soirée aura lieu mardi 20 juin à partir de 18h30 à la maison des associations (23, allée des Harmonies, à Cran Gevrier) afin de créer un groupe d’actions de mobilisation sur un tel événement qui nous paraît inconcevable aujoud’hui. Ames créatives, vous êtes les bienvenues.

Voici maintenant la première lettre d’une série librement inspirée des Lettres Persanes de Montesquieu. Si cela vous amuse autant que nous, n’hésitez pas à poursuivre...avec votre accord nous les diffuserons.

Lettre première Zéphyr à Ondine.

L’AIR DU TEMPS

Je vois ici une chose assez singulière quoiqu’elle se passe tous les jours à Annesci.
L’air de cette ville empoisonne ses habitants et davantage encore les petits en respirant des poussières fines qui s’incrustent au tréfonds de chaque être. Cela les rend souffrants et plus vite mortels que de nature : presque 12 lunes !
Pour autant les puissants de la cité ne s’en émeuvent point. Habituellement dispendieux des deniers publics, ils persévèrent dans la construction d’ouvrages pour les voitures à cheval et songent même à percer la montagne, source de nombreux maux à venir.
Qui peut penser qu’Annesci, ce joyau au lac si pur soit gouverné par des princes qui prétendent que leurs décisions sont sages.
Moi, ma chère, je préfère changer d’air !
Les hommes de cette contrée ont des mœurs bien étranges. C’est pourtant la même terre qui nous porte tous.